Le changement, c'est maintenant !

Peut-être faites-vous partie de ces personnes qui souhaitent profondément vivre un nouveau départ en début d’année scolaire. Comme le jardinier prépare la terre dès la fin de l’été, pour planter et semer les bulbes et autres vivaces qui écloront au printemps, nous savons que l’automne est une période-clé pour poser des choix qui se développeront toute l’année à venir. La rentrée marque le début d'un nouveau cycle. C’est maintenant que tout se prépare, c’est aujourd’hui que tout repart.


Changer certaines habitudes, fuir un malaise ambiant, rompre avec un rythme effréné, se poser, revivifier une vie spirituelle parfois quasi éteinte : les désirs au fond de notre cœur sont multiples. N’est-ce pas le moment de prendre les moyens de renouveler ce qui fait notre vie quotidienne ?




Et peut-être faites-vous partie de ces personnes qui constatent que le mois de septembre est déjà bien avancé et que, malgré toutes les résolutions de rentrée, nous retombons inévitablement dans les mêmes travers !


J’ai pris des résolutions, et sans que je ne comprenne bien pourquoi ni comment, tout chez moi est de nouveau sens dessus dessous : je me disperse, je commence des activités sans les mener au bout, je rends service et finalement me laisse submerger, et surtout je ne trouve même pas le temps de prier... Fatigue, lassitude, épuisement, découragement prennent le dessus. Colère et frustration sourdent. Regrets et jalousies s’installent peut-être… S’en suivent alors des réactions démesurées, l’agressivité envers mon prochain étant la plus nocive peut-être pour le « bien vivre ensemble ».



Qu’est-ce qui ne va pas ? Peut-être est-ce le moment de revisiter nos résolutions, de fixer des objectifs clairs et de choisir les moyens ajustés pour les atteindre.


Comme le jardinier prépare plein d’espérance la terre pour permettre le jaillissement printanier, allons-y ! Cette rentrée nous offre une occasion unique de prendre un nouveau départ.

Posons aujourd’hui les choix qui vont remplir l’année de joie, de paix, qui vont épanouir notre cœur, et par ricochet, le cœur de ceux qui nous entourent !

Illustration @claire_s2c



Quelques pistes pour vivre renouvelé :


Pour que les résolutions que je prends me mènent vraiment vers la joie et la paix, il me faut me reconnaître fils de Dieu, ce qui me fait prendre conscience que je suis responsable de mon propre bonheur. Ainsi, il me revient de prioriser adéquatement mon quotidien, tout en gardant à l’esprit que la condition sine qua non de ma joie est de commencer par m’occuper de moi.



Se reconnaître fils de Dieu.


Comme l’exprime pertinemment un de mes amis, Jésus ne nous enseigne pas à prier "Notre Marionnettiste", mais "Notre Père". Je ne suis pas marionnette entre les mains de Dieu, mais fils. Parce qu’Il m’aime et qu’Il veut mon bonheur, Dieu me laisse ma liberté de fils, une liberté qu’il m’appartient d’exercer.



Avoir conscience que je suis RESPONSABLE de mon propre bonheur.


Je suis responsable. Quitter une attitude de victime est essentiel pour se mettre en route à la suite du Christ.

« Lève-toi, prends ton grabat et marche », nous dit Jésus (Jean 5, 8).

Lève-toi, prends ce qui fait ton quotidien et avance ! Personne ne te portera, ne te fera avancer contre ton gré. C’est toi qui es responsable.

Commençons par dire : "Je ne prends pas le temps de prier", au lieu de notre incessant "Je ne trouve pas le temps de prier" !


Transformons tout ce qui relève de l’obligation, de la passivité, en choix actif et motivé par la joie.

Organiser le quotidien avec des PRIORITÉS choisies.


J’aime beaucoup le texte relatant l’expérience de ce professeur qui cherche à faire entrer un tas de gros cailloux, de gravier, de sable fin dans un seau. Commencer par tasser le sable empêche de placer tous les cailloux. Mais placer les gros cailloux en premier laisse l’occasion aux grains de sable de glisser entre les cailloux, pour finalement occuper tout le vide laissé dans le bocal. Et au professeur de demander à ses étudiants : "Et vous ? Quels sont les gros cailloux de votre vie ?"


Travail, loisirs, amitiés, vie spirituelle, vie amoureuse, famille, santé, service gratuit, bien-être, soin de l’environnement… Où mettre mes priorités ?

Je prends en compte ma situation personnelle, le réel, et je choisis ensuite où placer mes priorités.

Je reconsidère ce choix chaque fois que l’occasion se présente.



N’oublions pas :


A chaque période de la vie correspondent des priorités différentes. Je ne peux pas tout faire en tout temps. Il me revient, à moi, de discerner les priorités du moment, et ensuite, de poser librement les choix quotidiens.


La journée compte 24 heures, et Dieu nous donne quotidiennement ces 24 heures pour être heureux, aujourd’hui ! Alors, je prends les moyens d’être heureux aujourd’hui.



Commencer par M’OCCUPER DE MOI.


Charité bien ordonnée commence par soi-même.


Saint Thomas d’Aquin nous enseigne l’ordre suivant : en premier, aime-toi toi-même ; en second, aime Dieu ; en troisième, aime ton prochain. On ne peut en effet aimer Dieu que si l’on s’aime soi-même, et l’on ne peut aimer son prochain que si l’on s’aime soi-même et que l’on aime Dieu préalablement. S’aimer soi-même n’est pas de l’ordre d’un repli sur soi ; c’est prendre conscience de ma liberté personnelle, ordonner mon intelligence à la recherche de la vérité, mon cœur au don. C’est respecter la Création toute entière et travailler pour la perfectionner.


Dans cette logique, je prends soin :

1. D’abord de moi

2. Ensuite de notre couple, si je suis marié

3. Puis de ma famille

4. Seulement alors, des autres


Ce paradoxe peut être déroutant : un saint, finalement, s’occupe de lui-même en premier, et non pas de l’autre d’abord. Mais c’est en fait essentiel ; si l'on n'en prend conscience, on est en danger : en danger de s’épuiser, en danger de mal aligner nos priorités ; et d’oublier que le vrai sauveur, ce n’est pas nous (et que nous aussi avons besoin d’être sauvés).


Si cet ordre vous paraît étonnant au premier abord, jouez le jeu quelques semaines, et ajustez-le ensuite à votre gré… !

Illustration @claire_s2c


La gestion du temps…


Un prêtre nous proposait dimanche dernier dans notre paroisse de nous engager pour une heure d’adoration chaque semaine. Il nous a interrogés : « Combien de temps passez-vous à parler à ce Dieu qui vous aime à l’infini ? Combien de temps passez-vous, par comparaison, sur Internet ? sur les réseaux sociaux ? »


Sommes-nous prêts à faire le test ? Combien de temps consacrons-nous à tout remettre dans les mains du Père ? Le laissons-nous bénir nos projets ? Les Lui abandonnons-nous, dans la prière ?




Un outil (parmi d’autres) :


Cette année, j’ai acheté « Mon super agenda spi » (Sylvie Carnoy et Claire S2C, Éditions de l’Emmanuel, 2021), et je suis émerveillée devant cet outil ! J’aurais pu utiliser n’importe quel agenda, me direz-vous. Mais celui-ci est plus qu’un simple agenda : il est un moyen d’unifier ma vie (organisation matérielle, vie spirituelle…) et de prendre de la distance vis-à-vis du quotidien parfois bien dense.


Il regroupe tout ce qu’auparavant je gardais en tête (oh la charge mentale de folie… !), ce que je notais sur des morceaux d’enveloppes ouvertes (en tout petit, dans tous les sens, pour tout rassembler sur un papier et éviter de le perdre…), les infos à ne surtout pas oublier (le rdv médical pris des mois à l’avance, le dîner SYLD (1) à organiser avec mon mari…)


Mais surtout, il me donne (c’est vraiment un CADEAU !!) d’organiser mon quotidien, de mettre par écrit mes actions de charité, les points de progression que je choisis, les gratitudes de chaque semaine, les différentes tâches à accomplir (ça me fait cocher des cases, c’est chouette : je vois ce que je fais !).


Il me fait pratiquer l’ordre de charité exposé plus haut (quelle claque la 1ère fois que je l’ai rempli, et que j’ai eu tellement de mal à noter quelque chose dans la case « Prendre soin de moi » !!).


Il me permet de faire le point sur les moyens que j’ai choisis : chaque soir avant de me coucher, je coche les cases correspondantes, et je vois si dans la journée j’ai adopté le moyen (ou pas… !).

"Mon super agenda spi", un excellent moyen de poser mes choix ! (Un esprit commercial sommeille en moi !!)

(Dans « Mon super agenda spi », les mois ne sont pas indiqués ; on peut donc commencer à n’importe quel moment de l’année !)




Bonne rentrée !


Sur le blog, vous apprécierez peut-être :


Petit guide pour faire un bilan et se donner des objectifs ici.


Pour apprendre à prendre soin de soi : une présentation du livre Et si les saints nous coachaient sur nos émotions, ici, et quelques exemples pratico-pratiques dans cet article : Un saint triste est un triste saint.


(1) Pour savoir ce que c'est que ce dîner SYLD à ne surtout pas oublier avec son mari, c'est par là !

2 commentaires