"Et si les Saints nous coachaient sur nos émotions?"




Que faire de nos émotions ?


C’est une question qui me taraude très régulièrement !!



Hier…


Hier, on les bridait peut-être, se blindant par réaction. Je sens un remous arriver en moi ; je ne sais pas comment l’accueillir ; je le balaie d’un coup de ma volonté. Et par ignorance plus ou moins consciente, je me blinde. C’est une réaction pour éviter de me heurter à cette réalité qui bouillonne en moi et qui peut-être même me fait peur. Toute cette joie qui ne demande qu’à s’exprimer ! Toute cette colère qui sourd ! Toute cette tristesse qui jaillit sans que je le veuille… ! Vite, fuyons !



Aujourd’hui…


Aujourd’hui, on en parle beaucoup. Les rayons de livres de développement personnel regorgent, débordent, croulent sous les titres évocateurs. Et les conseils fusent de partout, nous jetant dans toutes les directions, au risque de frôler l’ésotérisme parfois, le « centré sur soi » presque toujours…



Et alors, que faire… ?


Ma question demeure !! Que faire de mes émotions ? Je ne veux plus les ignorer, les brider, me blinder. Mais je ne veux pas non plus me regarder le nombril de manière confuse ou stérile.



Je suis tombée sur un livre qui m'a attirée – encore un, me direz-vous ! Oui, mais celui-ci semble enfin avoir pour but d’unifier ma vie (psy - spi), dans ce domaine de l'accueil de mes émotions. J'y trouve une manière d’accueillir ces étrangères pour moi que sont mes émotions ; j'apprends à les regarder avec bienveillance, à faire face à la réalité de ces bouillonnements intérieurs. Tout ceci à l’école des saints, eux qui sont passés avant nous, et qui ont été comme nous appelés à vivre pleinement leur humanité.



Car les saints ne sont pas des créatures spirituelles comme les anges, forts d’une intelligence et d’une volonté presque parfaites, mais ignorant tout de notre incarnation, avec sa chair, ses remous, ses vicissitudes. Non : les saints sont incarnés ; ils ont connu des émotions et ils ont des choses à nous apprendre ! C’est l’objet de ce livre tout simple !




Un petit livre à découvrir


Et si les Saints nous coachaient sur nos émotions ?, d’Edwige Billot, éditions Téqui, janvier 2021 (86 pages).



Edwige Billot est mariée et mère de 3 enfants. Passionnée par la vie des saints et les sujets de développement personnel, elle est convaincue que nous pouvons unifier notre vie spirituelle et psychologique. Ce livre très accessible et facile à lire, est à accueillir comme une "boussole" dans notre quotidien.




Je lui laisse la parole pour nous parler de son livre :



Colère, tristesse, surprise.... mais aussi joie! Ces derniers temps, nos émotions ont été mises à rude épreuve en raison des circonstances inattendues qui ont chamboulé bien des choses dans notre quotidien. Tout ceci a pu provoquer en nous peur, colère, tristesse... Et nous aurions aimé, pendant le confinement par exemple, avoir des clés pour apprendre à gérer ces émotions parfois "envahissantes".



Que sont les émotions ?

L'émotion vient du latin exmovere qui signifie "ébranler, déplacer" et motio "mouvement, impulsion".


Plus précisément, l'émotion est une information donnée par notre corps à travers le déclenchement de réactions physiologiques. En effet, lorsque je suis rouge de colère, que mon cœur s'emballe face à un danger, que je suis surpris à en rester bouche bée, je vois bien que mon corps réagit à une information ou un évènement.



Les émotions, des réalités que l’être humain apprivoise progressivement


Depuis notre enfance, nous sommes bercés par nos émotions. En effet, le cerveau de l'enfant, avant 5 ans, ne peut pas les contrôler ; c'est ce qui explique les tempêtes émotionnelles qu'il vit car il n'a pas de raison pour prendre le recul nécessaire. C'est à l'âge de 25 ans que le cerveau devient complètement mature ! Et pourtant, même adultes, force est de reconnaître que nous avons parfois du mal à maîtriser nos émotions !



L’émotivité envahissante peut être handicapante


Actuellement, l'émotivité prend beaucoup de place. Notre mode de vie, fondé souvent sur l'immédiateté et le zapping (tout, tout de suite, et je prends, je jette et je remplace), nous pousse à poser des actes qui ne sont pas toujours réfléchis et à manquer de discernement et de recul. C'est pourquoi il peut être intéressant d'apprendre à orienter nos émotions dans une bonne direction et leur faire porter du fruit.



Bonne nouvelle : l’histoire de l’Église nous propose de vrais coachs !


Dans l'histoire de l’Église, de nombreux saints nous ont édifiés par leur personnalité et leur sagesse. Ils étaient pourtant comme nous, avec des vies plus ou moins ordinaires. Ils pouvaient même mener avant leur conversion des vies complètement décousues : Saint Paul persécutait les chrétiens, Charles de Foucauld abandonna toute pratique religieuse à 15 ans pour mener par la suite une vie pleine de mondanités et plaisirs, et Saint Augustin, n'en parlons pas, a eu une jeunesse débauchée!


Et pourtant, suite à leur conversion, ils sont devenus des modèles.


Leur vie tout ordonnée à Dieu les a lancés dans une quête de Dieu et d'eux-mêmes infinie qui les a conduits à mieux connaître les profondeurs de l'être humain. En quelque sorte, leur vie s'est complètement unifiée!



Que faire ? Nous laisser «coacher», tout simplement !


Pour nous laisser "coacher" par les saints, il faut avant tout se "déculpabiliser".


En effet, l'émotion est inhérente à la nature humaine. Elle témoigne que nous sommes bien vivants, et cela est bon. Si nous avons un cœur et un corps, c'est bien pour qu'ils puissent s'exprimer. Nous n'avons aucune responsabilité lorsque nous sommes traversés par une émotion et encore moins de honte ou de culpabilité à ressentir lorsqu'elle est perçue comme désagréable.


Les Saints ont appris à connaître les profondeurs de l'être humain tout en reliant leur vie quotidienne à Dieu ; ils ont réussi à faire ce lien entre leur vie spirituelle et psychologique sans dissocier l'une de l'autre. En quelque sorte, leur vie était complètement unifiée! Cette vie unifiée, c'est souvent ce que nous recherchons sans avoir véritablement les armes et les ressources pour le faire.




A travers cet ouvrage simple et accessible, les Saints viennent nous donner des conseils très concrets et aussi spirituels pour accueillir nos émotions, et surtout leur faire porter du fruit !


Car si nous n'avons aucune culpabilité à ressentir lorsque la colère nous envahit, nous pouvons être acteurs dans la manière dont nous allons orienter cette "tempête en nous", pour in fine lui faire porter du fruit et prendre de sages décisions.



Bonne lecture !



Sur ce blog, vous trouverez d'autres articles parlant de cette unification de notre personne, exprimant notre manière humaine de vivre nos émotions dans la foi au Dieu vivant :


Avoir la foi empêche-t-il de souffrir ?

Que faire de nos désirs ?

L'Eutrapélie... vertu de la détente

Une chanson en famille