top of page

Prendre soin de soi...

Et si notre résolution 2024 était de prendre soin de nous…


On peut lire un peu partout cette intention pour la nouvelle année… prendre soin de soi .. Oui jusque-là on est d’accord, une femme bien dans sa peau, rayonne plus, va plus loin, et j’en suis sûre, file plus vite vers la sainteté. On n’oublie pas le « un saint triste, est un triste saint » de Don Bosco… Mais comment faire au quotidien ? Pas de grandes conclusions philosophiques ici mais quelques astuces au naturel plus simplement.


Pour moi la première chose à faire pour prendre soin de soi est de prioriser sa vie correctement. Dieu premier servi, jusque-là tout va bien. Mais on oublie trop souvent que « charité bien ordonnée commence par soi-même ». On repense à la parabole des vierges folles et on décide donc pour cette année de s’occuper d’abord de soi avant d’aller sauver les autres. Les femmes généreuses ont ce défaut (qui est aussi une qualité bien sûr) de pouvoir donner encore et encore… et ce jusqu’à l’épuisement. Et cela n’est pas juste… Injuste pour soi, mais aussi pour ses proches ou encore sa famille. Encore plus pour une mère de famille, qui serait dévouée à tous en dehors de chez elle, et qui une fois rentrée, est tellement fatiguée qu’elle ne peut plus faire son devoir d’état.


Et si justement on partait, pour prendre soin de nous, du devoir d’état comme gradation. Suis-je suffisamment nourrie pour faire mon devoir d’état avec joie, suis-je suffisamment en forme ? Ai-je de la bande passante ou un cerveau complétement embrumé par la fatigue, la charge mentale, etc…

Bref si comme moi vous faites ce constat qu’il y a une jolie marge de progression … en avant !!


Pour moi la première chose importante est l’abandon, aussi peu logique que cela paraisse. Je pense que la femme sinon a le défaut de tout porter sur ses propres épaules, il faut donc acquérir un certain abandon, mettre une distance pour réussir à poser des actes le mieux possible tout en laissant les conséquences et répercussions être gérées par d’autres Mains.


Au naturel, on a pas mal de petites aides pour cela :

  • tout d’abord le Magnesium qu’on choisira sous sa forme bisglycinate. Pour une femme on vise au moins 350 mg par jour de molécule active. Plus il y a de prises, mieux c’est, n’hésitez donc pas à séquencer vos apports. Le magnesium est nécessaire à l’organisme et on l’utilise à haute dose dès qu’il y a du stress notamment. Il aide à lâcher prise, à avoir le cerveau moins embrumé. C’est l’allié de celle qui s’énerve sans trop savoir pourquoi.

  • J’aime aussi beaucoup conseiller la Marjolaine en infusion pour celles qui sont en hypervigilance, pour qui tout prend des proportions énormes. On peut en prendre trois tasses par jour, une cuillère à café par tasse. On ne l’utilise pas sur un très long terme la plupart du temps. En huile essentielle, elle est aussi très utile. C’est l’olfaction qu’on va ici privilégier, avec l’HE de marjolaine à coquilles. Quand on sent qu’on perd pied, que notre cerveau ne sait plus où donner de la tête, c’est l’amie minute qui permet de se recentrer, de se reconcentrer.


  • Une plante dont j’ai déjà parlé et qui va être utile aux femmes stressées mais aussi à celles qui sont épuisées est l’ashwagandha. En poudre, 2-3g par jour en cure longue. C’est une plante adaptogène, c'est-à-dire qu’elle permet à votre corps de mieux s’adapter à son environnement mais aussi qu’elle s’adapte aux besoins de votre corps. Celle-ci à la particularité de donner la pêche si elle est prise le matin et à avoir un sommeil plus réparateur si elle est prise le soir. Pour avoir accompagné plusieurs jeunes mamans en burn-out maternel, c’est un vrai atout puisqu’elle est très riche en minéraux et évite ainsi les carences. Attention : on ne l’utilise ni enceinte, ni allaitante.


Si le moral est vraiment très mauvais, la nature a de nombreuses jolies astuces. La Rhodiole est une merveilleuse plante pour redonner la joie de vivre, c’est amusant mais je ne la conseille que pendant l’hiver…

Le millepertuis est aussi très intéressant, même si un peu plus subtil d’utilisation. C’est un soleil dans l’hiver !!

Bref il y a de nombreuses possibilités n’hésitez pas à creuser ou à demander tout simplement.


Pour se sentir bien dans sa peau, rien ne vaut d’en avoir une jolie... cela passe par une bonne hydratation, vive les tisanes. Mais aussi un bon apport en silicium avec par exemple une cure de prêle pendant 15 jours à un gramme par jour. On l’utilise en poudre ou en gélules. Le foie a aussi un impact direct sur notre peau, s’il ne fait pas bien son travail, c’est la peau (entre autres) qui prend le relai pour éliminer les toxines. N’hésitez pas à favoriser une bonne élimination avec par exemple, de la pensée sauvage ou de la bardane qui ont un tropisme pour la peau, mais aussi le romarin, ou le chardon marie en soutien du foie. Le sommeil est aussi primordial, je vous laisse relire mon article précédent si besoin.


On a donc vu comment favoriser au naturel un mental bien accroché, un corps libre. Comment soutenir maintenant l’énergie au quotidien quand elle est principalement physique et non mentale. L’ashwagandha va, ici aussi, être intéressant mais je voudrais aussi vous parler de la maca qui est une plante extrêmement nourrissante. Très reminéralisante, elle soutient le corps en profondeur dans nos quotidiens de fous. Pour celle qui a une grosse échéance, c’est l’éleuthérocoque qu’on va conseiller en première intention. On l’appelle le ginseng sibérien !! Un petit nouveau ici qui s’utilise en gouttes : le bourgeon de Cassis. Très intéressant en cure de 3 semaines, c’est un bel apport en vitamine C, mais c’est aussi un modulateur surrénalien et un tonique thyroïdien. Bref un ami à garder dans son placard.


En parlant placard, on n'oublie pas de bien se nourrir et notamment en apportant suffisamment de bon gras dans notre alimentation, à nous les sardines, les maquereaux, le bon beurre, l'huile etc... Par pitié ne sautez pas vos petits déjeuners, ils sont trop importants pour un bon fonctionnement général. Une femme en hypoglycémie, est une personne tendue, et qui met en place son mode survie. Le cerveau est priorisé par rapport à tout le reste.. pas forcément idéal pour le corps.


Vous êtes-vous posées cinq minutes pour vous demander comment vous vous sentez en profondeur, comment va votre corps, votre moral, comment sont vos cycles ? L’étude du cycle est toujours intéressante pour savoir où on en est. Comment est-ce que je le vis à chaque différente période, comment sont mes règles ?

Avez-vous des envies ? vous sentez-vous vivante ? Le don de soi est quelque chose de magnifique, mais si vous voulez tenir sur la durée, priorisez bien et ménagez votre corps, nous n'en avons qu'un pour la vie entière.


Bref prenez ce temps en ce début d’année pour savoir d’où vous partez et jusqu’où vous voulez aller. Et ensuite vous pourrez vous tourner vers les autres… on n’oublie pas que dans l’avion, on nous recommande de d’abord mettre son masque à oxygène avant de s’occuper de son voisin.



Sur le blog, retrouvez :



Comments


bottom of page