top of page

Venez à Philanthropos !



Institut d’études en anthropologie, théologie et philosophie, Philanthropos accueille pendant une année des jeunes qui désirent être humains (oui, vous avez bien lu !). Quelques questions à Cosette, suissesse, 27 ans, qui a fait Philanthropos en 2013-2014, aujourd'hui mariée, mère et professeure de français.




Pour toi, qu'est-ce que c'est Philanthropos ?


Philanthropos représente pour moi le début. Ayant fait cette année après mon bac, à dix-sept ans, cette formation a été décisive dans le chemin que j’ai emprunté. Je crois cependant que Philanthropos peut aussi être synonyme d’halte pour les personnes qui ont déjà entrepris des études ou sont engagés dans la vie professionnelle mais souhaitent faire un pas de côté.

Maintenant que je n’y suis plus étudiante, Philanthropos est un lieu fort en termes de nourriture à ma réflexion (podcasts, conférences, université d’été, etc.) mais aussi, et surtout, le berceau d’amitiés d’une solidité et fidélité bouleversantes.



Qu'est-ce qui différencie Philanthropos d'autres propositions qui existent aujourd'hui pour les jeunes ?


À vrai dire, je ne connais pas bien les autres propositions. C’est par hasard que j’ai entendu parler de l’institut, et je n’ai pas pris la peine de comparer. Il fallait que j’y aille, c’était l’évidence.


Je dirai toutefois quelles sont les spécificités de Philanthropos :


- La vie intellectuelle : une formation accessible mais exigeante, avec des professeurs

éminents de théologie, anthropologie et philosophie.

- La vie spirituelle : la célébration quotidienne de la messe et la prière partagée.

- La vie incarnée : en vue d’une écologie intégrale, des cours de théâtre, des ateliers de

menuiserie, du jardinage, du chant, des semaines déconnectées.

- La vie fraternelle : les repas partagés, les tâches domestiques réparties, la joie de vivre

ensemble dans un cadre magnifique et d’apprendre à faire communauté avec des

personnes très diverses.




Quel rôle cette année a-t-elle joué dans ta vie ?


J’ai fait Philanthropos si jeune que j’ai l’impression de m’être entièrement construite avec. L’Institut ne se veut pas être un aboutissement, mais bien plutôt une invitation à une pensée

vivante et en mouvement. Philanthropos a donc influencé la manière dont je me situe par rapport au monde. En fondant mon espérance dans le Christ, la peur des changements climatiques, sociétaux, politiques, technologiques sont ressaisis à la lumière d’un Créateur provident. Philanthropos m’a permis de rencontrer des amis extraordinaires, dont, je dois le reconnaître, mon époux.


Pourquoi faire de la philosophie, de la théologie et de l’anthropologie ? 


La raison que je donne ici n’était peut-être pas aussi présente à mon esprit il y a dix ans, lorsque je me suis inscrite. Voilà ce que j’en dirais aujourd’hui. Il me semble que l’être humain est devenu l’objet de constantes négociations. Philanthropos éveille à la dignité irréductible de l’homme, et, par là-même, à sa mission. L’être humain ne peut être l’affaire d’un commerce, voilà ce que l’on apprend. Mais pour cela, il faut savoir quelle est notre espérance (théologie), quelles craintes ne sont plus fondées (anthropologie), et quelle

Vérité nous crée (philosophie).



Philanthropos en chiffres ?


Philanthropos, c’est une promo de 25 à 45 étudiants en fonction des années. Majoritairement français, mais tout de même : suisses, belges, néerlandais, canadiens, …

L’année s’étend sur le calendrier universitaire (plus ou moins). L’Institut existe depuis vingt ans, et bénéficie d’un réseau de 680 anciens.


Qui peut venir à Philanthropos ? 


Philanthropos s’adresse à tous les jeunes souhaitant s’engager sur un chemin de réflexion et de développement intégral, qu’ils sortent du lycée, soient étudiants ou jeunes professionnels (jusqu’à quarante ans).


Lien vers le site. Les inscriptions pour l’année 2023-2024 sont ouvertes !

Lien vers le podcast de l'institut: https://www.e-philanthropos.org/emissions-radio/

Comments


bottom of page