Je suis enceinte. Et Dieu dans tout ça ?


Pour une préparation spirituelle à la naissance



Il existe quantité de livres et d’articles publiés autour de la grossesse : explications physiologiques, conseils pratico-pratiques, préparation à la naissance, à la parentalité, gestion des démarches administratives… On cherche des explications sur tout, on se rassure comme on peut, on panique aussi devant la multiplicité des conseils parfois contradictoires… On en oublie presque le mystère qui s’épanouit au cœur-même du corps de la femme. Le mystère de la vie. Ce mystère pour lequel parfois on n’a pas d’explication.

Il existe quantité de façons de se préparer à la naissance : préparation classique à la maternité ou auprès de sages-femmes libérales, psychoprophylaxie, sophrologie, yoga, gymnastique aquatique, massages, chant prénatal, haptonomie, méthode Bonapace… Grâce à une multiplicité d’angles d’approche, chaque femme enceinte peut trouver à sa disposition ce qu’elle recherche, en vue de préparer la venue au monde de ce bébé tant attendu.

Dans ce paysage, on en oublie presque la préparation spirituelle à la naissance ; on oublie même simplement que Dieu a une place. Agnès a fait ce constat dans cet article. Et pourtant, en accueillant la vie, le couple ne participe-t-il pas de fait à l’œuvre créatrice de Dieu ?

« Je suis enceinte. J’attends un enfant. » Il faut déjà du temps pour que cette réalité passe de l’intelligence au cœur de la femme. C’est une chose de savoir qu’une grossesse a commencé. C’en est une autre de se rendre véritablement compte de cette présence nouvelle en son sein, et peut-être alors de parler à son bébé…

« Ma femme est enceinte. Je vais être papa.» Combien cela peut-il rester abstrait pour bien des hommes ! Il faut du temps pour que cette réalité prenne vie dans le cœur du papa.

« Nous attendons un enfant. » Il faut du temps pour que la femme passe du « je » au « nous », le mari du « elle » au « nous ».

Et Dieu dans tout cela ?

Et pourtant ! Lorsque l’homme et la femme accueillent la vie, lorsque le spermatozoïde féconde l’ovule, le couple participe à l’œuvre créatrice de Dieu : Dieu est là, dès ce moment-là !

« L’Église enseigne que chaque âme spirituelle est immédiatement créée par Dieu – elle n’est pas produite par les parents » (CEC §366)

Dieu est là. Au moment de la conception, Dieu insuffle l’âme de ce petit être nouveau.

« Vous donnez la vie à un être unique au monde, pour lequel Dieu crée en même temps une âme spirituelle. Ainsi, vous pouvez partager la joie même de Dieu lorsqu’il a créé l’être humain. Cet enfant que vous portez, Dieu l’aime d’un amour éternel. Il l’a aimé le premier, avant même qu’il soit conçu, avant même que vous appreniez son existence. » (Adeline Nalzaro, Méditations au fil de ma grossesse)

Et, comme la femme a besoin de préparer la naissance à venir, comme l’homme a besoin de préparer une place pour ce nouveau petit être, comme le couple a besoin de se préparer à accueillir la vie en son sein, le papa et la maman ont peut-être également besoin de se préparer « à la présence sacrée d’un nouvel être en [eux] » (Éline Landon, Préparation à la naissance – 9 mois avec Dieu ). A côté des autres types de préparation, une préparation spirituelle à la naissance offre au couple de vivre avec Dieu ce jaillissement de la vie en son cœur, et peut-être, de s'unir à la joie de Dieu Créateur et Père !


Voici deux ouvrages – parmi d’autres, certainement – qui proposent un cheminement de préparation spirituelle à la naissance :


Éline Landon a écrit un livre : Préparation à la naissance – 9 mois avec Dieu, paru en 2013 aux éditions Artège.

Ce livre propose une préparation spirituelle à la venue au monde d’un nouveau petit être vivant. Il se lit mois après mois, un chapitre de quelques pages par mois ; chaque chapitre évoque un thème spécifique lié à la grossesse. On y lit d’abord un court passage de la Parole de Dieu, tiré de la Bible, puis un commentaire méditatif de ce texte, une proposition pour poursuivre la réflexion, et enfin une prière. Il donne à la maman, mais aussi au papa, de vivre avec Dieu ces neuf mois d’attente, ainsi que les semaines qui suivent la naissance.

Ce livre ne se lit pas véritablement… Il se prie.

« Mois après mois, prions le Seigneur de nous préparer à l’accueil de la vie, bientôt ou déjà présente en nous. »

Il commence avant la conception, avec le désir d’enfant présenté au Seigneur. On peut contempler alors Anne, « une des femmes de la Bible connue pour ne pas avoir pu porter d’enfant jusque tard dans sa vieillesse ». On la voit dans l’affliction et l’amertume ; on voit son mari démuni, lui qui souhaiterait tant la voir heureuse. On la voit malgré la douleur se lever pour prier, demander, supplier, et retrouver la paix, retourner vers la vie. Avec l’auteur, on médite sur cet appel si fort à la maternité, et on est invité à donner chair en nous à ces attitudes décrites dans la Parole de Dieu. « Laissons, nous aussi, déborder notre cœur devant le Seigneur au travers de la prière. N’hésitons pas à lui confier nos peines, nos joies, nos peurs, notre espérance, parfois même notre colère. Anne ne se soucie pas du « qu’en dira-t-on ? » Elle ne regarde pas autour d’elle pour voir si on l’observe : elle laisse parler son cœur. Alors, si les larmes nous submergent, laissons-les couler sans honte. Dieu n’est pas un Dieu lointain… »

Il est alors proposé de méditer d’autres passages de la Bible, ainsi qu’une prière qui peut nourrir le couple tout le mois.



« Cette prière qui coule, qui déborde, exprime ce que nous sommes au plus profond de nous. Elle nous permet de remettre les choses à leur juste place. L’enfant qui nous sera confié est un don, et non un dû. »

Le cheminement continue ensuite par une méditation sur la conception de l’enfant, avec Tobie et Sara, puis au 1er mois, l’Annonciation, au 2ème, la Création de Dieu, dans les psaumes.

« C’est toi qui as créé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. » (Ps. 138, 13)

« Mes os n’étaient pas cachés pour toi quand j’étais façonné dans le secret, modelé aux entrailles de la terre. » (Ps. 138, 15)

« L’œuvre de Dieu ne fait pas de bruit. Elle n’est pas pressée. Elle agit, dans le calme, sans même que nous nous en apercevions. Nous sommes à peine conscientes qu’un être se forme à l’intérieur de nous et pourtant, Dieu le connaît déjà. (…) Émerveillons-nous comme le psalmiste devant l’épanouissement de la vie. (…) Cet être pas encore formé, lui, il le voit déjà comme l’être qu’il sera. (…) Il l’aime infiniment, comme cet être unique qu’il est déjà. Et même les bébés qui n’ont pas pu voir le jour pour des raisons diverses, sont aimés et désirés de Dieu comme "personne à part". »

L’auteur associe ces méditations au suivi de la grossesse et aborde également des questions qui se posent au couple : « Aujourd’hui, grâce aux technologies modernes, il est facile de connaître le sexe du bébé parfois même dès la première échographie. » Elle donne alors sens aux deux options qui se présentent : demander de connaître le sexe de l’enfant à naître, ou garder ce mystère. Elle invite ainsi à réfléchir, pour faire le choix, sans jamais prendre de décision à notre place.

La préparation spirituelle à la naissance s’égrène ainsi, mois après mois, pour terminer par une méditation sur la présentation de Jésus au temple, et sur l’annonce de la foi, chapitres qui abordent les rôles respectifs du père et de la mère, à la lumière de la Parole de Dieu.

Ce petit livre accompagne le couple mois après mois, pour des temps de prière et de méditation qui ouvrent les cœurs du papa et de la maman à cette présence d’une nouvelle personne dans leur famille.

Adeline Nalzaro a publié des Méditations au fil de ma grossesse, parues chez Mame en 2020, avec la participation des Petites Sœurs des Maternités Catholiques.

Ce livre propose un cheminement semaine après semaine. Sur une double page, nous pouvons lire d’abord un paragraphe sur les transformations physiologiques durant cette semaine.

Semaine 3 (Semaine 5 d’aménorrhée) : « Vos règles ne sont pas au rendez-vous (…) Vous pouvez ressentir de l’irritabilité, de la fatigue… et des nausées ! Votre tout-petit, lui, est entré dans une phase de croissance extraordinaire. A trois semaines de vie in utero, il mesure à peu près 1,5 millimètre. Sa tête se dessine et son cœur commence doucement à battre… »

Nous sont proposés ensuite une parole à méditer, tirée de la Parole de Dieu dans la Bible, une idée pratico-pratique pour la semaine, une citation d’un saint, et enfin un texte détaillé qui peut servir de support pour parler à son bébé.

« Mon tout-petit, avec Papa, nous savons maintenant que tu es là, dans mon ventre… »

« La grossesse entraîne des transformations physiques, psychiques et spirituelles. Elle est une joie mais parfois aussi une épreuve. » Ce livre propose avec ce cheminement de lier ces transformations si diverses ; il unifie la femme enceinte dans tout ce qu’elle vit. Il invite la future maman à prendre le temps de contempler le mystère de la vie qui s’épanouit en son sein. Il l’entraîne également à parler à son bébé, mais aussi à Dieu, de qui il vient, et qui le lui a confié.

A la fin de ce recueil se trouvent quelques prières pour diverses circonstances : « Prière d’action de grâce », « Prière s’il m’est difficile d’accueillir mon bébé », « Prière si je me sens seule », « Prière de confiance, d’abandon », « Prière pour les couples en espérance d’enfant »…

Deux livres, parmi d’autres, pour vivre avec Dieu cette attente de l’enfant à naître !




Sur le blog, vous apprécierez peut-être certains articles qui font écho :

Femme et chrétienne, se réapproprier la maternité

La ceinture de Marie 1/2 et 2/2

L'expérience de la maternité dans le corps de la femme



REJOIGNEZ NOTRE LISTE D'ABONNÉS

© 2020 créé par Le Secret de Marie

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram
  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram