top of page

Du carnaval à la Croix (3)

Semaine 3 : le souffle


Pavamani, Pentecôte



Nous avons fait tomber nos masques (Article 1 à retrouver en cliquant ICI).


Nous avons choisi notre robe, notre vêtement de Carême. Nous avons revêtu les couleurs de ce que nous voulons voir apparaître dans nos vies : la joie, l’amour, le don, la simplicité… (Article 2 à retrouver en cliquant ICI) Nous avons embrassé ces efforts que nous souhaitions faire au plus profond de notre cœur.

 

Oui mais voilà : avec les jours qui passent, nos volontés s’étiolent. Nous n’avons plus le petit chemin de Carême comme dans notre enfance. Personne ne vérifie rien. Nous sommes responsables de cette avancée sur le chemin de Dieu.

 

Notre foi est belle : nous sommes libres jusqu’au bout. Nous sommes libres de dialoguer avec Dieu, de créer une vraie relation avec lui, et de répondre à son appel. Personne ne nous forcera jamais. L’Église n’est pas une secte !

 

Qu’est-ce que je fais de cette liberté ?

 

Est-ce que c’est comme une feuille, ballottée par le vent, qui n’a d’autre choix que de suivre les courants pour arriver on ne sait où ?

Est-ce que je me fie à l’Esprit, à ce Saint Esprit qui, dans le silence de ma prière, me souffle l’amour de Dieu, les bons choix à faire, les bonnes paroles à Dire ?

 

Cette semaine, je regarde où j’en suis, et j’accepte. J’accepte que ça ne va pas aussi vite que ce que je voudrais. J’accepte mes chutes, mes manquements. Je me relève et je décide d’invoquer l’Esprit Saint dans ma vie pour ce Carême.

 

Sur une feuille, je peux dessiner un grand feu en commençant par le sol : un sol pierreux, rocailleux, noir, sec. C’est le sol de mon humanité. Au dessus, je peux représenter de multiples flammes, assez grandes pour pouvoir écrire dedans. Je peux y noter tout ce qui m’est inspiré par l’Esprit, toutes les bonnes actions que j’ai posées, toutes les personnes qui m’ont menée à Dieu ces derniers temps, les moments, les rencontres… Cela me permet de prendre du recul et de voir que, en cherchant bien, je peux voir du changement et des efforts dans ce Carême !

 

Je prends le temps d’exprimer ma reconnaissance, ma gratitude pour tout cela. Je colore, je mets de la joie dans ce dessin. Je peux me concocter une liste de chants à l’Esprit saint pour l’inviter plus encore dans ma vie !

 

Que mon cœur parfois vide de sens se remplisse du souffle de l’Esprit.

Kommentare


bottom of page