Détox or not ? la question du printemps

Tout d'abord, un petit point mais pas des moindres :


Le corps n'a pas besoin de détox, il fait cela très bien au quotidien grâce à 5 organes appelées "émonctoires". On retrouve le foie bien sûr, les poumons, la peau, les reins, les intestins et pour les femmes il y a l'utérus.

On ne va donc pas faire une détox (oui tout à fait c'est bien mon titre mais que voulez-vous il fallait bien vous accrocher), mais plutôt venir soutenir ces organes pour leur permettre de faire au mieux leur travail d'élimination.


1) Historique


Amusant me direz-vous de parler ici histoire, et pourtant... nos ancêtres pas si lointains (en remontant 3-4 générations on y arrive) avaient une grande tradition de la "purge" du printemps. Comprenons-nous bien, ils ont tenu tout l'hiver avec des légumes principalement racines, avec des pommes et puis.... pas grand chose d'autre, et voilà qu'apparaissent, dans une nature qu'ils connaissent bien, de jeunes pousses toutes vertes, très appétissantes.

Premier réflexe : se faire une salade de toutes ces jolies pousses, et qu'y retrouvons-nous ? Le pissenlit qui commence tout juste à fleurir et dont nous verrons ensuite les propriétés.

Le romarin, qu'on avait oublié dans un coin, et qui se couvre de jolies fleurs qui font envie...

L'ail des ours qui permettait à ces derniers de se purger après la longue pose digestive de l'hiver.


Et puis il y a aussi la sève toute neuve qui remonte dans les arbres et qui est facilement récupérable.


Vous comprenez bien qu'en regardant seulement la nature qui s'éveille autour de nous, viendra l'envie de changer un peu son alimentation, et que ces nouveaux apports vont permettre aux différents organes de se relancer, de se remotiver pour bien éliminer ce qu'il faut.



2) Utilité


Mais pourquoi d'ailleurs faire une "détox"au naturel?


Notez bien que ce n'est pas ce qui vous fera perdre vos kilos de fondue ou de raclette. Je ne vous conseille pas ici de faire, parce que c'est le printemps, une cure de tisane minceur, non vraiment vous n'y êtes pas.

Le but est d'apporter dans son alimentation de nouveaux éléments pour permettre

de remettre au propre, si vous voulez, vos différents circuits d'élimination.

De reminéraliser votre organisme, grâce à ces plantes toutes neuves gorgées de minéraux,

De relancer votre système digestif, souvent ralenti au cours de l'hiver par des plats plus lourds.

De permettre une meilleure filtration du sang.


Motivés pour vous lancer ?




3) Comment faire un choix


Plusieurs paramètres vont être à prendre en compte pour faire les choses intelligemment.

- l'état de votre organisme

- la façon de prendre ces plantes

- le choix même des plantes.


a- l'état de votre organisme


Si vous êtes particulièrement fatigué, il paraît logique de ne pas se lancer dans un grand nettoyage de printemps, même s'il est interne. On privilégiera donc plutôt les cures toutes douces et reminéralisantes.

Si vous avez les intestins, reins ou foie fragiles, de même, on fera particulièrement attention aux plantes qui favorisent un plus grand débit de bile ou de filtration rénale, au risque de se retrouver avec des maux de ventres affreux ou pire une colique hépatique ou néphrétique.

Si vous êtes enceinte ou allaitante, profitez-en pour diversifier votre alimentation mais ce n'est pas le moment de vous lancer dans une cure. Votre bébé risque de ne pas apprécier.

Une fois ces bases posées, vers quelle forme allons-nous nous tourner ?


b- le choix de la forme


Si vous voulez qu'il y ait un vrai impact, favorisez les infusions, qui apportent l'eau nécessaire aux plantes et permettront un effet grandes eaux assez bienvenu !! On oublie aussi combien l'hydratation est importante pour le bon fonctionnement des organes, notamment la peau !!!

Je vous déconseille donc les gélules ou les teintures qui en plus apporteront ici de l'alcool ce qui n'est pas très judicieux.

On continuera ces prises pendant quelques jours voire trois semaines, en fonction de vos besoins, de même qu'on adaptera les dosages en fonction de notre ressenti.

c- le choix des plantes.


On en revient aux arrières-grands-parents qui se servaient dans la nature, favorisez donc ce qui est en train de pousser en ce moment !!

On pourra choisir d'utiliser ces plantes dans notre alimentation, les jeunes pousses de pissenlit sont délicieuses (promis j'ai testé), un pesto à l'ail des ours est un régal. Je ne vous présente ici que des plantes facilement identifiables et que beaucoup connaissent mais si jamais vous n'êtes pas sûrs de vous, évitez vraiment la cueillette sauvage au risque de vous retrouver avec un nettoyage intestinal carabiné.


- le pissenlit : on utilisera la feuille en infusion pour soutenir le foie et la peau (5 à 10 gr par tasse, 2 à 3 tasses par jour)

ou la racine en décoction pour le foie, les intestins et les reins (15 g de racines sèches pour les 3 tasses de la journée). Une plante bien complète comme vous le voyez et très reminéralisante aussi.


- le romarin : la plante des organismes fatigués qui apportera un petit coup de fouet en même temps qu'il soutiendra en douceur les organes. Il est top pour les personnes qui sortent épuisées de l'hiver et n'ont plus de courage. (1 c à c par tasse ou un peu moins, cela se dose aussi au goût, infusion 5-10 minutes, 2-3 tasses par jour). Il est aussi très anti-oxydant.


- la sève de bouleau, qu'on a ici la chance de récolter au jardin. On en boira un petit verre par jour pendant 3 semaines. C'est un merveilleux cadeau de la nature, reminéralisant et drainant au niveau des reins notamment.

Si vous voulez tenter d'en récolter rien de plus simple, il y a même des tutos sur YouTube. Armez-vous d'une perceuse pour faire un trou d'environ 0.7 cm de largeur et d'1 cm de profondeur, glissez-y un tuyau qui coule dans une bouteille et le tour est joué. On pensera ensuite à reboucher le trou avec un petit morceau de branche, adapté au trou et à colmater avec un pansement d'argile pour éviter que des nuisibles n'en profitent.


Et puis pour ceux qui n'ont ni l'envie ni le temps, il y aura toujours l'astuce de se poser une bouillote sur le foie le soir pour lui remplir au mieux ses fonctions de station de gestion des déchets. C'est moins saisonnier mais bien efficace car les cellules du foie aiment travailler avec des températures plus chaudes.



Ouvrez donc bien vos yeux et réappropriez-vous ce savoir ancestral de l'herbalisme. De nombreuses plantes médicinales poussent autour de vous, faciles à récolter, faciles à utiliser...



Ce sera peut-être votre deuxième résolution de printemps après celle de faire une cure pour aider votre organisme à se relancer vers la suite de l'année. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne entrée en printemps avec mon verre de sève de bouleau !!