top of page
  • Photo du rédacteurMarie D

Un congrès pour l’Évangile ?

Évangéliser aujourd'hui, le rêve de quelques naïfs ou un projet réaliste ?



Le paysage de l’Église catholique en France est résolument diversifié :


Dans les paroisses citadines rayonnantes, les églises sont remplies pour les messes dominicales, et les bénévoles si nombreux que le curé, qui sait que chaque service tourne, n’a toujours pas eu le temps de rencontrer chacun. Ça roule !


Dans les églises habitées par des communautés, on croise des fidèles de partout, qui viennent se nourrir de loin, de très loin parfois, attirés par le rayonnement de ces lieux spirituels. Ça vit !


A côté, dans les paroisses rurales ou périphériques des grandes villes, le curé, parfois seul, a la charge d’on ne sait même plus combien de clochers... Les assemblées dominicales, très clairsemées, sont le plus souvent parsemées de chevelures grisonnantes qui voient avec résignation leur nombre diminuer et la jeunesse bouder le chemin qu’eux-mêmes ont fidèlement suivi… Un petit reste qui survit…



Et partout – car, au-delà de ces clichés, on croit fermement que c’est ici et là l’unique Corps du Christ, – l’Esprit Saint peut, à condition de lui laisser une place, féconder le terreau.



Oui, mais comment ?


Comment ne pas perdre de vue la mission de l’Église du Christ, dans une paroisse où tout roule (et où on risque peut-être de passer à côté des périphéries), une communauté qui vit (et qui peut succomber à la tentation de rester centrée sur elle-même), un désert déserté (où on peut si facilement se décourager ou, au mieux, se résigner…) ?



Chers amis, Bonne nouvelle!


Pendant un, deux ou trois jours, nous sommes tous invités à nous poser et reposer ces questions si essentielles !


Le Congrès Mission 2023

a lieu dans 9 villes de France avec un objectif : nous permettre à tous, où que nous en soyons dans notre cheminement vers le Christ, de nous reconnecter à la joie de l’Évangile pour mieux annoncer, transmettre, vivre ces messages et les partager au plus grand nombre.


Quand ?

du 29 septembre au 1er octobre


Où ?

à Besançon, Rouen, Nantes, Lyon, Lille, Toulouse, Tours, Versailles (spécial jeunes), et le week-end précédent à Marseille autour du Pape.


Comment ?

Comme on veut… Comme on peut !



Cet événement a rassemblé 7 300 personnes à Paris en 2022, 17 000 personnes dans 9 villes en 2021. En 2023, le Congrès Mission nous invite à proclamer que Jésus-Christ est Seigneur, qu'il est le Roi de l'univers.



 

Pour vous donner le goût de ce grand rendez-vous, nous avons posé des questions aux organisateurs du Congrès 2023 à Nantes :



En quoi consiste ce rassemblement ?


Le Congrès Mission est d’abord un rendez-vous donné à tous les chrétiens à chaque rentrée depuis 2015.


L’objectif à la fois simple et ambitieux, c’est de nous offrir un temps pour se recentrer sur le Christ au milieu de toutes les sollicitations de la rentrée, pour placer toute cette année sous son regard, et se poser très concrètement la question de savoir comment aujourd’hui chacun annonce l’Évangile et en vit, dans le quotidien et le monde qui sont les nôtres.


Il s’agit vraiment, après l’été, de se donner un temps pour placer toute son année dans une dynamique missionnaire.



Je suis catho, mais pas du tout attiré par la mission... Sortir dans la rue et faire du prosélytisme, ce n'est pas pour moi...


Une précision importante sur le terme de ‘mission’ : on peut parfois penser qu’il s’agit de sortir dans la rue en criant : ‘Convertissez-vous, et croyez à la Bonne Nouvelle’ !


La mission d’un baptisé est bien plus large que cela ! Le baptisé porte un trésor inestimable, celui de se savoir immensément aimé par un Dieu qui est mort pour lui et ressuscité pour lui.


Le Congrès Mission vient questionner ce que nous faisons de ce trésor, comment nous comprenons nos missions de baptisé, comment la foi nous fait vivre, nous habite au quotidien, et nous rend témoins de la joie de l’Évangile !



A qui s’adresse ce rassemblement ?


Le Congrès Mission qui se déroulera à Nantes est en réalité le Congrès Mission du Grand Ouest, c’est-à-dire des quatre diocèses de Bretagne, des cinq diocèses des Pays de la Loire et du diocèse de La Rochelle et Saintes. Nous avons lancé des appels pour que tous ceux qui viennent de ces diocèses puissent apporter leurs questions, leurs enjeux, leurs expériences et leurs bonnes idées pour que ce Congrès Mission permette de voir la diversité et la richesse de tout ce qui se vit partout dans l’Ouest.


Le Congrès Mission s’adresse à tout le monde, quelle que soit sa relation à Dieu, quel que soit son cheminement spirituel, quels que soient ces engagements …


Les équipes qui se sont occupées de la programmation de ce grand week-end ont veillé tout particulièrement à ce que les tables-rondes, les ateliers, les propositions artistiques, les veillées etc. permettent à chacun de construire son Congrès Mission sur mesure, suivant ses questionnements et ses envies. Il est évidemment possible de participer à tout le week-end, mais aussi prendre sa place pour une veillée, ou une journée, suivant sa disponibilité ou son envie.



Et si je me sens seul, dans une paroisse vieillissante où personne ne semble vouloir faire bouger les choses, n’est-ce pas stupide de venir chercher des idées qui ne seront peut-être jamais acceptées chez moi ?


Il ne sera jamais stupide de vouloir se rapprocher encore plus de l’Amour du Christ pour mieux partager la joie de son Évangile !


Les enjeux de la vie en paroisse sont évidemment une des 10 thématiques du Congrès Mission ; c’est une des tables rondes qui lanceront le week-end. Samedi à 9h à Notre-Dame de Bon Port, Véronique de Corberon (Alpha France), le Père Nicolas Guillou du diocèse de Rennes ainsi que Aude Pialoux (paroisse de Dinard-Dinan) poseront la question

« Paroisses, comment passer de la maintenance à la mission ».



Plusieurs dizaines d’ateliers apporteront autant de clés concrètes et de retours d’expérience à dupliquer dans sa paroisse :

Dimanche autrement,

Des clefs pour booster sa paroisse,

Collaboration prêtre / laïc,

Comment laisser l’Esprit Saint transformer nos paroisses,

La petite école des 5 essentiels …



Et ne jamais sous-estimer la force de l’Esprit Saint, il fait toujours bouger les choses !



Quelle est la spécificité du Congrès à Nantes ?


Le Congrès Mission du Grand Ouest sera unique : c’est d’abord une vitrine de toutes les dynamiques missionnaires de la région ; c’est aussi un laboratoire d’idées qui permet d’avoir des exemples, des retours d’expériences, de créer des liens entre toutes les personnes qui veulent vivre de l’Évangile et l’annoncer ; c’est enfin un capteur de toutes les tendances et dynamiques, qui se vivent dans le Grand Ouest.


Nous avons réuni plusieurs dizaines d’association, de mouvements, de témoins, d’artistes qui seront présents au Village, dans les ateliers, dans les tables rondes pour permettre à chacun de vivre un moment qui lui sera spécifique.


Je ne peux que vous inviter à aller sur nantes.congresmission.com pour vous faire une idée de la diversité des propositions.


Je souligne tout particulièrement la présence d’une scène artistique très enthousiasmante (ChristOf, Sœur Agathe, Les Guetteurs, Toqué Frère, la pièce Le Fruit de nos entrailles de Sophie Galitzine…) ainsi que la programmation de 4 veillées le samedi soir.



J'ai vu que le Congrès peut commencer dès vendredi 29. De quoi s'agit-il ?


La journée du vendredi 29 septembre sera une journée un peu particulière. Elle est adressée particulièrement aux prêtres, pour un temps placé sous le signe de la joie et de la fraternité. Ce n’est ni un moment de travail, ni d’exposés mais vraiment une journée conviviale.


Le vendredi, aura lieu aussi la journée intitulée ‘Couples missionnaires’, qui s’adresse aux couples qui se demandent comment vivre ensemble leur vocation de chrétien, baptisé et missionnaire.



Qu’est-ce que cette journée pour les couples ? S’adresse-t-elle uniquement aux couples qui ont une mission d’Église ?


Non pas du tout, elle s’adresse à tous les couples ! C’est vraiment un temps offert à tous ceux qui veulent prendre un temps pour eux, pour ce qu’ils construisent ensemble. Cette journée veut leur permettre de se poser la question des formes que peut prendre la vocation missionnaire du couple, c’est-à-dire les desseins singuliers que Dieu a pour les couples.


La pièce de théâtre de Sophie Galitzine, jouée le samedi soir, pourra être un beau prolongement de ce temps de réflexion sur le couple chrétien… Je vous laisse aller écouter la présentation de cette œuvre sur notre compte Instagram ou sur notre site nantes.congresmission.com, ça promet d’être un très beau moment !




Petit lexique du congressiste :

Tables rondes :

conférence avec un animateur et 3 intervenants au rayonnement national. Il y en a 3 samedi à 9h, 3 samedi à 14h30 et 3 dimanche à 9h.

Ateliers :

présentations d'initiatives missionnaires, de bonnes pratiques et de retours d'expérience par des acteurs locaux. Il y en a plus de 120 de programmés ! Samedi, 14h30-17h30 et dimanche, 10h-12h.

Village :

le cœur battant du Congrès ! Un grand forum qui réunit plus de soixante exposants, une chapelle avec des prières en continu, une librairie avec dédicaces sur place, des concerts, des expositions de peinture et sculpture, des buvettes, et une offre de restauration.

Veillées :

gratitude, louange, théâtre et évangélisation, le plus difficile sera de choisir ! 3 veillées sur 4 sont gratuites et ouvertes à tous : l’occasion d’inviter largement !

Journées spéciales :

2 journées réservées l'une aux couples et l'autre aux prêtres, le vendredi 29 septembre. Sur inscription !


Informations et inscriptions :

Instagram

Facebook




Et ailleurs en France :





Opmerkingen


bottom of page