S'habiller : pour qui, pourquoi, comment ? (1/2)

Ce n'est pas la première fois que j'essaie de réfléchir avec vous au sens profond de notre vêtement. Ce qui est certain, c'est que c'est un accessoire incontournable, dont nous ne pouvons pas nous passer. Pourtant, nous nous habillons souvent de façon très automatique le matin, sans vraiment y penser. Et si beaucoup de femmes peinent à trouver leur style ou se désintéressent de ces sujets, d'autres, au contraire, s'amusent avec leurs habits et font passer beaucoup de messages à autrui grâce à ceux-ci. Mais vous êtes-vous déjà posé la question "pourquoi je m'habille ? Pour qui ? Comment trouver des vêtements qui me mettent vraiment en valeur, c'est-à-dire qui vont à ma silhouette et traduisent fidèlement tout ce que je suis ?". Essayons maintenant de répondre à toutes ces questions, ou plutôt de creuser ensemble le sujet, afin que vous puissiez par la suite approfondir tout ceci par vous-même, le mûrir, et en tirer les conclusions pratiques qui s'imposent.


Vous êtes-vous déjà demandé pour qui vous vous habilliez le matin ? Pour vous ? Pour les autres ? Pour Dieu ? Un peu de tout cela ? Ou peut-être, n'y avez-vous jamais vraiment réfléchi ? Généralement, c'est un peu pour toutes ces raisons. Parfois, c'est pour imiter telle personne ou se sentir plus belle que la voisine, parfois nous avons plus ou moins un uniforme ou dress code au bureau. Nous pouvons tout autant nous habiller pour nous cacher et passer inaperçue, que pour nous affirmer et "détonner", et dans les deux cas cela peut être dû à un manque de confiance en nous. Dans tous les cas, le vêtement n'est pas anodin et peut traduire visuellement beaucoup de choses qui sinon seraient cachées : un métier, une personnalité, un caractère, une histoire personnelle, ou encore, la foi.


Lorsque l'on réfléchit au sens profond du vêtement, l'on constate que celui-ci doit, tout d'abord, être vrai, c'est-à-dire refléter ce que nous sommes. En effet, nous ne pouvons pas penser quelque chose et montrer le contraire, être quelqu'un et ne pas le manifester. Il est donc crucial de réfléchir à notre nature, à ce qui nous caractérise le plus ou le mieux, à ce qui nous différencie des autres, à ce qui nous rend unique, à ce qui est essentiel pour nous. À chacune de penser à tout cela et de voir ce qui compte le plus, mais voici d'ores et déjà trois pistes de réflexion. Votre vêtement devrait montrer que vous êtes chrétienne, et que vous vous considérez comme fille de Dieu. Beaucoup de papes et de saints ont insisté sur ces sujets, afin de rappeler l'importance d'un habit chrétien. Je vous recommande vivement l'ouvrage La modestie chrétienne ou encore La symbolique du vêtement dans la Bible, de l'Abbé Cras, dont est tirée cette citation : "L’Église demande du baptisé que son vêtement ne contredise pas sa foi, que l'extérieur ne contredise pas l'intérieur. (...) Sans apparaître démodés ou décalés, mais en restant libres et toujours "revêtus du Christ", les chrétiens choisiront donc une apparence digne et sobre, en même temps que joyeuse et belle, pour honorer un corps qu'ils ne veulent ni exhiber ni mépriser".


De plus, votre vêtement devrait également refléter une composante essentielle de votre nature, à savoir que vous êtes une femme. Comme le disait si joliment Agnès dans cet article, "plus une femme est femme, plus elle est sainte". Nous devrions déployer notre féminité de toutes les façons possibles, y compris dans notre façon de nous habiller. Oui, nous avons parfois d'autres occupations et préoccupations. Mais si nous prenions le temps de réfléchir à une façon de nous habiller qui soit vraiment féminine et élégante ? Sur le blog Femme à part, je reçois beaucoup de témoignages me confirmant l'importance de s'habiller ainsi, et l'impact que cela peut avoir sur une femme, un couple, une famille : "J'ai toujours eu du mal à accepter ma féminité et à oser l'exprimer, ayant initialement une tendance de caractère à vivre les choses comme des rapports de force, et de ce fait ayant besoin de montrer sa force et de marquer son territoire pour se protéger. Les 1ers mois j'avais beaucoup de mal à accepter vos paroles, bien que dans le fond je sois plutôt d'accord. Et puis peu à peu j'apprends à accepter et à oser exprimer un peu plus ma féminité, et je le ressens comme une véritable libération ! Le plus dur est au travail, où l'on cherche à faire de la femme "un homme comme un autre". Et pourtant, notamment dans mon métier de RH, il est flagrant de voir la belle richesse que peut apporter une femme féminine et chrétienne !". Je vous invite, si vous le souhaitez, à lire d'autres témoignages sur le Livre d'or du blog. Ils sont si édifiants et encourageants !


Mais votre vêtement ne devrait pas être que vrai, il devrait aussi être bon. C'est-à-dire être instrument du bien, que ce soit pour vous ou pour les autres. Est-ce que je porte cette robe de grande marque pour rendre jalouse ma collègue ? Est-ce que je porte cette mini-jupe pour attirer les regards des hommes ? Est-ce que je choisis ce grand décolleté pour me mettre en avant ? Est-ce je multiplie les accessoires et les bijoux par coquetterie et par vanité ? Ma façon de m'habiller est-elle saine et sainte ? Est-ce que, par ma façon de m'habiller, j'élève autrui et je l'aide à me considérer comme une personne à part entière, corps et âme, qui mérite tout son respect ? Voici les questions à se poser avant de choisir tel ou tel habit. La décence et la modestie devraient être les garde-fous de notre vanité et de notre désir, parfois trop grand, de plaire et de séduire. Mais cela n'empêche pas d'être belle, de prendre soin de soi, et de choisir des pièces qui nous mettent en valeur.


Enfin, votre vêtement devrait être beau. Pourquoi ? Parce que le beau vous élève et élève les autres. Le beau permet de s'émerveiller, d'apaiser, d'inspirer, d'épanouir. La beauté transcende. J'en parlais dans cet article : n'ayons pas peur de la beauté, et, ne tombons pas dans le culte de la laideur et du manque de goût. Mais sachons y réfléchir, lui laisser sa juste place. La beauté devrait être l'ambassadeur du Créateur de la beauté lui-même. Elle devrait être au service du Vrai et du Bien dont nous parlions au début de cet article. Il est donc important de choisir des vêtements beaux, c'est-à-dire harmonieux, faits en jolis tissus, avec des coupes flatteuses et un tombé esthétique. Quel dommage de voir que les jeans (ou, pire, les jeans troués et délavés) constituent la pièce principale voire unique de beaucoup de garde-robes féminines ! D'autant plus que cette pière n'est pas forcément la plus flatteuse pour la plupart des morphologies. L'uniformité et la laideur de la mode actuelle sont regrettables et devraient nous donner d'autant plus envie de soigner notre apparence et de mettre un point d'honneur à être de saintes et belles femmes qui ont compris l'importance d'un vêtement vrai, bon et beau.


Mais concrètement, comment mettre en œuvre tous ces conseils théoriques ? La suite au prochain épisode ! Je vous donnerai, dans ma prochaine chronique, quelques conseils pour vous guider, au quotidien, dans le choix concrets de ces vêtements qui vous ressemblent, vous mettent en valeur et traduisent ce que vous êtes vraiment.


En attendant, n'hésitez pas à faire un tour sur femmeapart.com, où vous trouverez plein d'astuces, notamment sur cette page.

REJOIGNEZ NOTRE LISTE D'ABONNÉS

© 2020 créé par Le Secret de Marie

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram
  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram