5 huiles essentielles à avoir dans son placard

Une toute première approche de l'aromathérapie.


A l'heure où Laudato Si est sur beaucoup de tables de chevet, où l'on aspire à un mode de vie plus naturel, où l'on s'intéresse peut-être davantage à ce que nous offrons à nos corps, voici 5 huiles essentielles à découvrir, pour soulager les maux du quotidien et s'émerveiller devant les vertus insoupçonnées de certaines plantes.



Les huiles essentielles sont issues de la distillation des plantes aromatiques et sont donc un concentré de molécules fortement actives. La prudence est de rigueur pour leur utilisation et, en particulier chez les femmes enceintes, qui allaitent, chez les personnes épileptiques ou asthmatiques, et chez les enfants de moins de 7 ans, il faut en user avec grande précaution, en respectant bien les doses indiquées et en demandant le conseil d'un médecin en cas de doute. On peut les utiliser de plusieurs façons:

  • par inhalation

  • par massage

  • par voie orale

  • dans le bain et dans les cosmétiques

L'arbre à thé


Désinfecte et soigne les "bobos" de toutes sortes:

En particulier l'acné, les verrues, les piqûres d'insectes, les aphtes...

En application directe, à l'aide d'un coton de tige, en évitant soigneusement les yeux et les muqueuses.

Stimule le système immunitaire (vertus antivirales, antimicrobiennes et immunostimulantes):

En massage.

Pour lutter contre la grippe:

En inhalation


L'anecdote : Pendant la Seconde Guerre mondiale, son efficacité était bien reconnue et elle était donc le premier remède contenu dans la trousse d'urgence des soldats australiens (d'où elle vient).

La lavande (officinale, vraie, ou fine)


Pour lutter contre les insomnies:

En massage : Massez doucement le plexus et l'intérieur des poignets et des avant-bras avec 5 gouttes de lavande. Son application pure ne pose pas de problème d'irritation.

Pour lutter contre les maux de tête:

En particulier lorsqu'elle est associée à la menthe poivrée ( NB: la menthe poivrée est interdite aux personnes épileptiques). Versez 2 gouttes de chaque sur un linge humide, que vous appliquez sur votre tête, en évitant le contact avec les yeux. Le soulagement ne tardera pas à venir.

En période de stress, de fatigue, d'hypertension:

En inhalation, au flacon, une narine après l'autre, profondément. Ou bien en diffusion dans une pièce, dans un bol d'eau bouillante, à raison d'une goutte par mètre carré.

Pour éloigner les poux:

Quelques gouttes derrière les oreilles ou dans la nuque.


L'anecdote : Son usage ne date pas d'hier! On utilisait déjà la lavande à des fins thérapeutiques dans l'Antiquité. Elle apparaît ensuite au XIème siècle sous forme d'huile essentielle, dans les potions d'Avicenne. Elle est également à l'origine de la célèbre Eau de Cologne.



Le niaouli


Pour une désinfection et une cicatrisation rapide (vertus vulnéraires et antimicrobiennes):

En application sur une plaie (boutons de fièvre, herpès, zona, eczéma...), en compresse ou avec un coton-tige.

Contre les infections respiratoires et le rhume:

Alliée à l'huile essentielle de ravintsara, en friction sur les avant-bras, elle permet de dégager les voies respiratoires, par ses vertus décongestionnantes et antivirales. 2 gouttes de chaque, sur chaque avant-bras. Ou bien en inhalation, sur un coton-tige à approcher près du nez. Attention, tout comme le ravintsara, le niaouli est interdit aux personnes présentant un terrain asthmatique. De plus, il doit être utilisé avec parcimonie, car il est neurotoxique en cas de surdosage.

L'anecdote : Son ancien nom est le « goménol », nom d'un village de Nouvelle-Calédonie, qui rappelle le vieux remède donné aux enfants contre « la goutte au nez » : l'huile goménolée, qui était faite à base d'huile essentielle de niaouli.

L'Ylang-Ylang


Pour le soin des cheveux:

Antichute, elle s'applique diluée à une huile végétale (amande douce ou de noyau d'abricot) pour stimuler la repousse et apporter de la brillance.

Pour lutter contre les états dépressifs, l'anxiété et les palpitations cardiaques:

En massage, sur le plexus ou le dos, mélangée à de l'huile d'amande douce (3 gouttes d'huile essentielle pour 2 cuillères à soupe d'huile végétale).

Pour lutter contre le syndrome prémenstruel et les règles douloureuses:

Vertus antispasmodiques

En massage ou friction, mélangée à l'huile d'amande douce.


L'anecdote : Son parfum envoûtant lui confère des propriétés aphrodisiaques qui seraient capables de raviver la flamme !


Le bois de rose

Pour tous les soins de peau:

Ajoutez 2 gouttes de cette huile à votre crème de jour, en particulier pour les peaux sèches et sensibles.

Attention: déconseillée cependant en cas de couperose.

Pour atténuer les cicatrices, par exemple les vergetures:

Associée à l'huile de bourrache ou d'onagre, en massage (5 gouttes pour 50ml d'huile végétale).

Pour lutter contre la fatigue et stimuler l'immunité:

En inhalation

L'anecdote : Le bois de rose est un arbre tropical, dont l'utilisation en marqueterie était très en vogue du XVIIIème au XXème siècle. Le bois de rose est maintenant une espèce protégée et les commodes en bois de rose sont désormais des perles rares chez les antiquaires ! Par conséquent, il convient donc de ne pas en abuser et de considérer comme son huile essentielle est précieuse !




Pour choisir vos huiles essentielles, il est très important de veiller à leur qualité. En effet, certaines huiles peuvent être falsifiées, coupées ou synthétiques. Pour éviter ces dernières, il faut vérifier l'origine, et l'étiquetage complet: nom courant, nom latin, parties utilisées pour l'extraction, etc... Vous pouvez les trouver en magasin bio, en pharmacie.

Découvrez également le bel artisanat des sœurs de l'Abbaye de Rieunette ici.



Sources:

Ma Bible de l'herboristerie, M. Pierre et C. Gayet, éditions Leduc Dans la pharmacie de Mamie, Martina Kremar, éditions Larousse


Merci à Capucine Delacroix pour les précisions qu'elle a pu apporter.