Le mois de mai avec Marie




Avez-vous déjà goûté la confiture de Mots-doux ? C’est un petit pot de confiture vide que l’enfant aura rempli de petits messages tout doux et qu’il offrira à sa maman, à son papa, ses grands-parents, parrain, marraine… Chaque jour, la personne pioche un petit papier qui illuminera sa journée. Les idées fleurissent sur Internet. A l’école, la maîtresse peut aider l’enfant à aller chercher dans son cœur ce qu’il veut exprimer (mais souvent, cela jaillit tout seul !) ; à la maison, Maman peut aider…



Nous sommes tous de grands enfants. Pourquoi n’offririons-nous pas de ces mots doux au Seigneur, avec l’aide de Marie, que l’Église honore particulièrement au mois de mai ?


Dans son livre du Secret de Marie, saint Louis-Marie Grignion de Montfort propose de "faire toutes choses avec Marie, en Marie, par Marie et pour Marie"

(Le secret de Marie, paragraphes 43 à 49).


La vie avec Marie notre Mère est pratico-pratique. La personne de Marie n’est pas une abstraction. La vie mariale est une vie d’union aussi concrète que réaliste. Cet abandon se vit dans les mille réalités de notre quotidien.


Agir avec Marie, c’est la regarder souvent, afin de mieux l’imiter.

Agir en Marie, c’est dès le réveil se fixer en celle qui porte Jésus, et s’y sentir en sûreté.

Agir par Marie, c'est choisir d'aller à Jésus par Sa Mère.

Agir pour Marie, c’est confier par avance nos actions à notre Mère, les lui abandonner, pour Jésus.


Voici quelques propositions qui peuvent nous faire demeurer en intimité avec notre Mère du Ciel, et qui pourront être déclinées au gré de nos idées et de tout ce qui peut jaillir de notre cœur ! Loin d’être intellectuelle, notre religion est incarnée, et poser des gestes la rend plus intensément vive !


D’abord, préparer un joli coin prière avec la sainte Vierge, notre maman du Ciel. Peut-être un coin prière bien en vue, au cœur de la maison, devant lequel nous passerons et repasserons. « Loin des yeux, loin du cœur ! », et si nous ne gardons pas sous nos yeux les mots doux, nous risquons de les laisser s’envoler au cours de la journée !


Ces mots doux peuvent être présentés autour d’une statue, d’une icône, d’un dessin… Dans un panier, sur un tableau magnétique, en couronne, en chapelet, en bouquets…


Ensuite, préparer des petits papiers pour écrire les mots doux du mois de mai. 1 papier par jour, ou 1 papier par jour et par personne du foyer, ou 10 000 papiers pour 10 000 mots doux dans le mois ! Des papiers découpés en jolies formes, des chutes de papier brouillon, des posts-it à coller, des gommettes… Des papiers blancs, des papiers colorés…


Enfin, prévoir un crayon à proximité du coin prière.


Et chaque jour, écrire un petit mot doux au Seigneur, un mot à méditer dans la journée, un mot à offrir au Seigneur, par les mains de Marie, pour être uni à elle dans la journée et vivre ce mois de mai avec Marie, tendue vers Dieu. Au Ciel, depuis son Assomption, Marie loue son Seigneur. Ce mois-ci, unissons particulièrement nos cœurs au sien !



Petites idées de mots doux pour le Seigneur, à goûter, savourer, servir et resservir !


Les mots doux action de grâces :

En ces semaines où nous sommes, pour grand nombre d’entre nous, privés d’Eucharistie sacramentelle, n’est-ce pas l’occasion de « faire eucharistie » ?

Le mot « eucharistie » vient du grec eucharistia qui signifie reconnaissance, action de grâces, remerciements.


Rendons grâce, donc, pour tous les bienfaits de nos vies ; dans la joie, avec Marie à la Visitation, qui chante son Magnificat, ou dans la souffrance, avec Marie, debout au pied de la Croix ! Car le chrétien ne porte pas des lunettes roses, qui nieraient la réalité parfois douloureuse ; il n’est pas non plus accroché aux lunettes noires, qui ne voient que choses à critiquer, ou sur quoi s’apitoyer. Non, il sait la misère du monde, et il voit en son cœur de belles choses pour lesquelles il remercie son Seigneur.


Pourquoi, avec Marie ? Parce qu’elle nous est donnée par son Fils. (Si vous souhaitez relire l’article « Avec Marie, mère de Miséricorde », il est ici )


« Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d’elle, le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : «Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Dès cette heure-là, le disciple l’accueillit chez lui. » (Jean 19, 26-27)


Comme disciples, nous sommes invités à accueillir Marie chez nous. Véritablement. Par des actes concrets.

Demandons-lui de nous aider à trouver ces « merci » de nos vies, à reconnaître les bienfaits dans notre quotidien : une parole, un geste, un sourire, un événement… Et à rendre grâces. Cet entraînement quotidien nous modèlera un cœur nouveau, soyons-en certains !


Les mots doux louange à Dieu :

« La louange (…) est une célébration de la puissance, de la bonté et de la beauté de Dieu. Elle pense plus à la personne de Dieu qu’à ses bienfaits. Elle nous invite à regarder le donateur plus que ses dons. (…) La louange nous invite à contempler Dieu. (…) Finalement, par la louange, je me détourne de quelque chose ou de quelqu’un de très limité (moi) pour me tourner vers Celui qui seul est illimité et plénitude. »

(Vivre dans la louange, Bertrand Georges, 2001, p 21)


Marie conduit à Dieu, elle est comme un vitrail ; jamais rien ne s’arrête à elle, tout va vers Dieu. (Nous l'avons vu dans ce même article ) Que notre louange, avec celle de Marie, célèbre notre Dieu. Mettons nos mains dans les mains de Marie au Ciel, et louons Dieu avec elle ! Ne nous arrêtons pas aux bienfaits, mais allons contempler le Seigneur source de tout bien !


Les mots doux Parole de Dieu :

Les Juifs connaissaient la Parole de Dieu avec leur cœur, et Jésus a prié les psaumes. Marie, jeune fille juive, ne s’est-elle pas laissée habiter par le cantique de Anne (1 Samuel 2, 1-10) pour chanter les mots du Magnificat (Luc 1, 46-55) ?


Nous aussi, louons le Seigneur par des hymnes et des psaumes reçus dans la Parole de Dieu!




Nos journées avec Marie

Vivons nos journées avec Marie, notre maman du Ciel, en contemplant ses qualités et en nous en imprégnant, comme un enfant s’imprègne des traits de son papa et de sa maman tout au long de la grossesse.

Et pourquoi ne pas tirer un petit papier, chaque jour, avec le nom d’une qualité de la sainte Vierge, que l’on pourrait appliquer tout au long de la journée ?



(Source : Amour et silence, d’un chartreux, 1951)


Si je médite chaque jour dans mon cœur une qualité de Marie, et si je travaille à la mettre en pratique, peut-être mon cœur se modèlera-t-il à l’école de Marie. Méditer la douceur de Marie, la confiance de Marie, l’esprit d’action de grâces de Marie, ne peut me laisser indemne !



Beau mois de mai avec Marie !!




(Merci à ma filleule qui m’a fait goûter la confiture de Mots-doux ! Et merci à une amie chez qui j’ai vu un tableau de prière, qui m’a inspirée, chez nous.)






REJOIGNEZ NOTRE LISTE D'ABONNÉS

© 2020 créé par Le Secret de Marie

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram
  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram