Au cœur de tout homme

Aimer de toutes ses forces

Nous connaissons l'expression "aimer de toute ses forces". Aimer sans force ne vaut pas grand chose : un amour sirupeux, mou et infantile. Laissons de côté l'amour des enfants pour nous concentrer sur l'amour mature d'un adulte libre d'aimer en ce sens qu'il peut choisir entre aimer et ne pas aimer.

Tout puiser en Dieu

L'amour masculin ne peut qu'être le fruit de la force car le don requiert la force de se déposséder de ce que l'on a, et d'aller chercher même au delà de ce qu'on croit ne pas avoir. Ce faisant, c'est précisément à ce moment qu'on aime de l'amour de Dieu lui-même. En donnant ce que je n'ai pas, je suis contraint d'ouvrir le flux de l'Amour du Père qui passe par le pauvre canal que je suis.

Cet amour vivifie autant la personne qui le donne que la personne qui le reçoit, car il ne s'agit plus de l'amour humain contractuel donnant selon la loi et attendant un retour, mais de la part divine de l'amour jaillissant du plus profond de l'âme qui se tient en Présence de Dieu. Cet amour là comble autant le canal que le destinataire!


Changer de mesure

Je peux vivoter ma vie, convaincu d'aimer, ou aimer de toutes mes forces. Je suis libre de choisir. Notre monde, même chrétien, se meurt de personnes qui vivotent et font leurs comptes. "Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous." Luc 6.38. Ainsi la perspective de passer ma vie éternelle sur un strapontin au fond de la salle ou dans la fosse aux pieds de Dieu peut réveiller ma vie et mon désir de me faire violence pour changer ma mesure. Si ma mesure est un dé à coudre, je serai comblé à la mesure du dé à coudre. Si c'est un gobelet, c'est un peu mieux ; un tonneau, le pied ; une citerne, la jouissance éternelle !


Amour sans force

La douceur sans la force ne vaut rien : "Soumettons-le à des outrages et à des tourments ; nous saurons ce que vaut sa douceur" Sagesse 2.19.

L'amour masculin ne peut s'exprimer sans une certaine force puisque l'homme est principe de don. L'homme est initiative de don, impliquant l'initiative du mouvement vers l'autre. "C’est de la force qu’est sortie la douceur" Juges 14.14. Le cœur de l'homme ne peut trouver le repos qu'en puisant l'amour à la source de tout amour sans quoi il se vide de lui-même et s'épuise ou ne donne que la part d'amour humain qu'il peut seulement produire lui-même. De quoi combler personne. Ainsi on peut dire que la force jaillit du cœur de Dieu, donnant à l'homme la capacité d'aimer au delà du possible.


Force sans amour

La force coupée de l'amour est destructrice, barbare et meurtrière. Un homme déploie sa force seulement pour aimer. Aimer sa famille, son pays, ou une cause juste, grande en vue du Beau, du Vrai et du Bon. C'est tout l'esprit de la chevalerie que d'offrir sa force au service de l'amour, de la protection de la veuve et l'orphelin ou toutes formes de pauvretés. Sans idéal d'amour qui me dépasse et guide mon action, ma force emporterait tout mon être dans des combats aveugles. L'amour est la boussole de mon âme et oriente mon action. Ma force est orientée par l'amour, comme le cavalier dirige sa monture.

Admettons humblement que pour un homme, l'attention du cœur est plus ou moins spontanée, pour autant nécessaire et requiert une certaine force morale. Dieu appelle tout homme à la vigilance : "Par-dessus tout, veille sur ton cœur, c’est de lui que jaillit la vie."Proverbes 4.23.


Un appel à vivre

"Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur cœur !" Ps 83.06

Tout vient du cœur : la joie, l’amitié, l’amour, l’aventure, les passions professionnelles, personnelles, la relation avec l’autre, mais beaucoup d’hommes s’éloignent de leur cœur car ils ne savent pas le trésor qui s’y cache.

Dans tous les cœurs masculins, on trouve la même chose : Livrer Bataille. Tout homme veut être guerrier, superman, pilote de chasse... Jamais il ne veut être un gars adorable : il veut être "dangereux", même si aucun gars n’a envie d’être un gladiateur, c’est sûr. Aucun homme n’a envie de perdre : tu ne veux pas être viré, tu veux te battre avec courage et intégrité : c’est le cœur masculin. "Le Seigneur est le guerrier des combats ; son nom est « Le Seigneur »". Ex 15 :3 Vivre l'aventure. L'aventure est une affaire spirituelle : elle nourrit l’âme et le cœur et nous rend vivant. Dans la Bible, Dieu appelle tout homme à l’aventure : Abraham, Moise, Daniel, Noé, Joseph, David, Paul, les disciples… et nous aujourd'hui. Accueillons-nous les aventures qui se présentent à nous? Sommes-nous aussi fous que les patriarches, les prophètes ou apôtres? Les hommes meurent de ne pas vivre d’aventures Attiré par la beauté. "Il n’est pas bon que l’homme soit seul" Genèse 2 :18. L’homme a besoin de quelqu’un à aimer, dont prendre soin et à protéger. La relation amoureuse, sexuelle et affective est une passion présente au cœur de tout homme. Dieu a un cœur d’amoureux, il nous a donné ce même cœur.

Saint Joseph, à la fois parfaitement fort et doux a intégré sa virilité d'une manière tout à fait exemplaire : chez lui, pas de colère, d'addictions ou de pulsions non maitrisées. Il vit en présence du Père, écoute sa parole et agit fermement dans un état parfaitement conscient à travers des actes volontaires. Il est à la fois empli du cœur et de la force de Dieu, ce qui en fait un homme parfaitement accompli alors qu'il est de notre même nature pécheresse.


“Sois fort et courageux !” Josué 1.9