Redécouvrir les trésors de notre Foi

Retourner aux sources. Ou plutôt à La Source. Et si l'on essayait ?


Retourner aux trésors que nous possédons déjà. Tous ces trésors qui contiennent beaucoup de réponses à nos innombrables questions, qui contiennent tant de Vérité, de Beauté, de Bonté, qui contiennent tant de paix et nous la procurent.


Un prêtre disait lors d'une conférence "On parle beaucoup du fait de réinventer l'Eglise, réinventer la Foi. Mais cela n'est absolument pas ce que le Christ attend de nous. Ce qu'il faut, c'est redécouvrir. Non pas réinventer, mais redécouvrir. Redécouvrir notre Foi, redécouvrir le Christ, l'enseignement de l'Eglise, les Sacrements, la prière." .


Redécouvrir, c'est retourner aux sources, c'est retourner encore et toujours à la racine du sens de notre vie, à la racine de notre Foi.

Que trouverons-nous à la racine ? Des trésors, beaucoup de trésors. L'Avent approche et cela peut être un moment propice pour se proposer de redécouvrir ces trésors, et Le trésor.




Le trésor par excellence, c'est le Christ Lui-même, qui s'est incarné et s'est fait Homme, pour nous, pour nous rejoindre dans notre humanité, pour être avec nous, nous sauver, en allant jusqu'à donner Sa vie pour nous, pour nous tous, sur le bois de la Croix.


En mourant sur le bois de la Croix, le Christ nous a sauvé et nous a racheté. En fondant Son Eglise, Il nous donne une Mère, une famille, des repères et un chemin pour avancer tout au long de notre vie, jusqu'au Ciel.


«Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre Elle. » Matthieu 16, 18

Grâce à l'Eglise et avec Elle, nous avons les Sacrements, source inépuisable de grâces. Les Sacrements, signe visible de la grâce de Dieu, nous accompagnent tout au long de notre vie, sachons en tirer profit et y avoir recours autant que possible.



« Il n’y a rien de si grand que l'Eucharistie. » Saint Curé d'Ars

Particulièrement, considérons l'Eucharistie, la Sainte Messe et la Communion. L'Eglise nous enseigne à travers son Catéchisme que la Sainte Messe est la racine et le centre de notre vie spirituelle. Que nous devons tendre à cela. En effet, c'est dans le Sacrifice de la Messe que notre vie spirituelle trouve sa racine, son centre et peut y prendre tout son envergure. Quel meilleur carburant de se rendre compte que grâce à ce Sacrement, nous touchons le mystère de l'Amour infini d'un Dieu, qui a donné sa Vie pour nous et qui reste avec nous chaque jour et en tout.



« Toutes les œuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la Messe, parce qu’elles sont les œuvres des hommes, et la sainte Messe est l’œuvre de Dieu. » Saint Curé d'Ars


Et si l'on essayait d'être plus attentif et concentré durant la Sainte Messe, selon nos possibilités ? Si l'on essayait de s'y rendre également en semaine ? Si l'on lisait sur ce sujet ce que les Saints, Docteurs de l'Eglise et les Papes ont écrit, même quelques lignes, quelques citations ou quelques pages ?



« Ne dites pas que vous n’en êtes pas digne. C’est vrai : vous n’en êtes pas digne, mais vous en avez besoin. » Saint Curé d'Ars


Si l'on préparait plus et mieux nos Communions pour recevoir au mieux et de tout notre cœur Notre Seigneur ? Et si l'on soignait notre action de grâce et ce que nous disons à Jésus alors réellement présent en nous ?


« Sans la divine Eucharistie, il n'y aurait pas de bonheur dans le monde, la vie ne serait pas supportable. Quand nous recevons la sainte Communion, nous recevons notre joie et notre bonheur. » Saint Curé d'Ars


Rechargeons nos batteries à travers ce sacrement inestimable, faisons le plein de grâces et de force pour notre vie de chaque jour ensuite !


« Une seule messe glorifie plus Dieu que ne le ferait le martyre de tous les hommes unis aux louanges de tous les anges et de tous les saints. » Bienheureux Charles de Foucauld

Rechargement de batterie que nous pouvons prolonger avec l'Adoration du Saint Sacrement, en nous plongeant dans ce mystère et ce trésor que le Seigneur nous offre. Demeurons avec Lui, tenons-Lui compagnie, Lui qui nous aime à la folie et que nous essayons d'aimer de tout notre cœur.


« L’adoration, cette admiration muette qui est la plus éloquente des louanges… Cette adoration muette la plus passionnée des déclarations d’amour… » Bienheureux Charles de Foucauld


Le plein de grâces et de force que nous pouvons continuer à faire par la prière. Que ce soit des prières récitées par cœur ou lues dans un livre ou un Missel, que ce soit des méditations ou oraisons, que ce soit le matin, dans la journée, le soir, la nuit, en semaine comme le weekend ou en vacances, la prière est notre Wi-Fi ou notre 4G pour nous relier, plus et mieux, à notre Créateur.


« Quand on aime, on voudrait parler sans cesse à l’être aimé… La prière n’est pas autre chose. » Bienheureux Charles de Foucauld

Redécouvrons et prenons goût à la prière, chérissons cela et prenons soin de notre vie de prière. L'Avent peut être l'occasion de faire le point sur ce sujet, choisir un livre pour méditer, prier, apprendre de courtes prières par cœur pour pouvoir les répéter facilement.



« Mes enfants, vous avez un petit cœur, mais la prière l'élargit et le rend capable d'aimer Dieu. La prière est un avant-goût du ciel, un écoulement du paradis. Elle ne nous laisse jamais sans douceur. C'est un miel qui descend dans l'âme et adoucit tout. » Saint Curé d'Ars

La lecture d'ouvrages spirituels et de vies de saints, ainsi que les Saintes Ecritures sont également des moyens de puiser des grâces et de la force pour notre vie. Cela nous inspirera et nous encouragera, en suivant l'exemple et le témoignage de ceux qui nous ont précédé, nos pas seront plus sûrs.



«Le Rosaire est une dévotion toute divine, une source de grâces, un remède à mille maux, une chaîne qui unit le Ciel à la terre.» Sainte Thérèse d’Avila

Notre chemin n'en sera que facilité si nous mettons notre main dans celle de la Sainte Vierge et que nous la tenons fermement, entre autre par la prière du chapelet. Magnifique prière, remplie de sens, de ferveur et de piété depuis des générations. Tant de grâces en découlent pour nous-mêmes et pour les intentions que nous confions.


On ne compte pas le nombre d’apparitions, comme à Lourdes ou à Fatima, où la Vierge apparaît avec un chapelet et nous demande de le prier. La Sainte Vierge nous propose cela avec insistance, osons prendre ce chemin petit à petit, Ave Maria après Ave Maria, dizaines après dizaines, chapelet après chapelet, jour après jour...



«Donnez moi une armée qui récite le Rosaire, et je ferai la conquête du monde.» Saint Pie X
« Aimez la Madone et faites-la aimer. Récitez toujours le Rosaire ! » Testament spirituel de Saint Pio


« La miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé. Elle entraîne les cœurs sur son passage. » Saint Curé d'Ars

Un sacrement de l'ordinaire absolument essentiel est aussi le sacrement de la Confession. Le sacrement de la Miséricorde et de l'Amour infinis de Dieu, envers nous, lorsque nous nous tournons vers Lui, fermement décidés à changer et à nous convertir, encore et toujours. Sachons avoir recours à ce Sacrement souvent, très souvent. Nous y trouverons le pardon de Dieu, des grâces spécifiques pour ce que nous avons à combattre et à vivre ainsi que de la force pour notre combat spirituel sur cette terre.


« Quand le prêtre donne l’absolution, il ne faut penser qu’à une chose ; c’est que le sang du bon Dieu coule sur notre âme pour la laver, la purifier et la rendre aussi belle qu’elle était après le baptême. »
« Le bon Dieu au moment de l’absolution jette nos péchés par-derrière ses épaules, c’est-à-dire il les oublie, il les anéantit : ils ne reparaîtront plus jamais. »
« Ce n’est pas le pécheur qui revient à Dieu pour lui demander pardon, mais c’est Dieu qui court après le pécheur et qui le fait revenir à lui. »

Alors chers amis, lançons-nous sur ce chemin et avançons avec confiance. Retournons aux sources, à La Source. Redécouvrons notre Foi. Pour être transformés peu à peu, renouvelés dans notre Foi, notre Espérance et notre Charité. Pour être toujours plus proches du Christ, en nous rapprochant du Ciel de jour en jour… En avant !



En conclusion... « Que rien ne te trouble… Dieu seul suffit ! » :


« Que rien ne te trouble, que rien ne t'épouvante, tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout ; celui qui possède Dieu ne manque de rien : Dieu seul suffit. Elève ta pensée, monte au ciel, ne t'angoisse de rien, que rien ne te trouble. Suis Jésus Christ d'un grand cœur, et quoi qu'il arrive, que rien ne t'épouvante. Tu vois la gloire du monde ? C’est une vaine gloire ; il n'a rien de stable, tout passe. Aspire au céleste, qui dure toujours ; fidèle et riche en promesses, Dieu ne change pas. Aime-Le comme Il le mérite, Bonté immense ; mais il n'y a pas d'amour de qualité sans la patience. Que confiance et foi vive maintiennent l'âme, celui qui croit et espère obtient tout. Même s'il se voit assailli par l'enfer, il déjouera ses faveurs, celui qui possède Dieu. Même si lui viennent abandons, croix, malheurs, si Dieu est son trésor, il ne manque de rien. Allez-vous-en donc, biens du monde ; allez-vous-en, vains bonheurs : même si l'on vient à tout perdre, Dieu seul suffit. Amen. »


Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582)